core-web-vitals

C’est quoi les Core Web Vitals et ils mesurent quoi exactement ?

En 2020, Google a annoncé l’intégration de nouveaux éléments dans son algorithme de recherche : les Core Web Vitals ou signaux web essentiels en français. Avec un déploiement final prévu pour fin août 2021, cette mise à jour impactera essentiellement le SEO. Référenceurs et créateurs de contenus devront se former à leur application. Ils se concentreront donc sur le Core Web Vital et son impact sur le ranking factor. 3 métriques seront à prendre en compte : le FID, le CLS et le LCP.

Quels sont les nouveaux indicateurs « Core Web Vitals » ?

Ce mois de juin, Google débutera le lancement de nouveaux indicateurs de référencement. Les algorithmes prendront désormais en compte les Core Web Vitals. Ces éléments sont conçus pour offrir une expérience utilisateur plus agréable. Ils permettront également de mieux indexer les pages.

Avec cette mise à jour, le leader des moteurs de recherche se basera sur 3 indicateurs-clés de performance : le FID, le CLS et le LCP. Chacun de ses éléments permettra au site de profiter d’un meilleur référencement, de fidéliser les internautes et de monter dans le classement Google.

Le FID est un indicateur permettant de mesurer la réactivité d’un site. Le chargement sur ce dernier devra être de moins de 100 millisecondes pour répondre aux critères Google. Le CLS analysera les changements de mise en page lors de la navigation. Cela concernera entre autres les changements de dimensions des images ou la modification des polices de caractère. Le LCP, quant à lui, comptabilisera le temps de chargement total du contenu d’une page. Ce délai ne devra pas excéder 2,5 secondes.

Le FID (First input delay) pour mesurer l’interactivité de la page

Google l’a expliqué : le temps de chargement des pages d’un site déterminera son classement sur le moteur de recherches. De nos jours, les utilisateurs s’intéressent aux pages ou aux fonctionnalités accessibles rapidement. C’est dans cette optique que l’algorithme Google mesurera désormais le FID (First input delay).

Le FID est un indicateur clé de performance qui analysera l’interactivité d’une page. En d’autres termes, il mesurera le temps de chargement de la page par rapport au moment où l’utilisateur aura appuyé sur un bouton ou un lien quelconque. Google a déterminé qu’un temps de 100 millisecondes par action est la valeur optimale pour un FID.

Ainsi, si un internaute clique sur une page donnée et que son temps de réaction dépasse les 2 secondes, son FID est considéré comme trop long. Cela peut avoir un impact négatif sur l’utilisateur et le taux de conversion du site, car l’usager peut se désintéresser de ce dernier et rechercher une autre page plus performante. En revanche, une réponse de moins de 100 millisecondes sera grandement appréciée. Un bon score au test FID vous permettra de ne pas perdre votre classement.

Le CLS (Cumulative Layout Shift) pour mesurer la stabilité de la page

Pour 2021, Google veut privilégier l’expérience des utilisateurs. Pour cela, son algorithme dédié aux Core Web Vitals se concentrera sur le CLS (Cumulative Layout Shift). Ce facteur complexe prendra en compte la stabilité visuelle des pages des différents sites web.

De nos jours, les internautes et les mobinautes peuvent facilement être frustrés. Ainsi, si pendant le chargement d’une page ils sont confrontés à un changement de mise en page, ils peuvent décider de quitter votre site. Ce cas de figure se présente souvent par l’apparition d’une publicité sur un site, décalant ainsi le reste du contenu sur le côté. Ce type de situation impacte alors négativement votre taux de conversion.

Dorénavant, l’algorithme de Google analysera toutes les pages référencées pour mesurer leur score CLS. Ce dernier devra être compris entre 0 et 1. En moyenne, une page devra avoir un score de 0,1 pour être validée par le moteur de recherche. Si vous obtenez un score supérieur, vous devrez rapidement régler le problème car Google pénalisera désormais les contrevenants.

Le LCP (Largest Contentful Paint) pour mesurer la performance de la page

Avec l’update de Google concernant les signaux web essentiels, le moteur de recherche sera plus intransigeant que jamais. Désormais, il n’hésitera pas à sanctionner les pages proposant une mauvaise expérience utilisateur aux usagers. Pour cela, il se concentrera sur le LCP ou Largest Contentful Paint.

Cet indicateur de performance comptabilisera la vitesse de chargement des pages d’un site web. Plus concrètement, il mesurera le temps que mettra un élément volumineux de la page (texte, image, vidéo) à s’afficher sur l’écran.

Google a déterminé qu’une page mettant 4 secondes ou plus pour afficher son contenu ne respecte pas le LCP. Il a également déterminé que moins de 2,5 secondes est le temps de chargement adéquat pour maintenir l’attention des utilisateurs. Ainsi, tout site proposant un délai de chargement supérieur à cette norme verra son référencement et sa place sur le moteur de recherches amoindris.

Comment monitorer les signaux web essentiels (Core Web Vitals) ?

À l’ère du digital où l’instantanéité fait la loi, les sites Internet se livrent une bataille acharnée pour attirer les visiteurs. Avant, les concepteurs misaient sur une accroche inédite pour amener l’internaute sur une page. Désormais, avec l’émergence de l’expérience utilisateur, ils doivent trouver de nouveaux indicateurs de performance pour maintenir leur taux de conversion. Et c’est là que le Core Web Vital entre en jeu.

Les signaux web essentiels tiendront compte d’indicateurs précis : le FID, le CLS et le LCP. Ces derniers pourront être mesurés grâce à la Google Search Console. Ce produit Google vous permettra de réaliser un test concernant les Core Web Vitals. La Search Console relèvera tous les signaux web essentiels sur une période de 3 mois.

Cet outil vous proposera un tableau de bord pour une vue à 360 degrés des signaux web essentiels. Il repèrera les pages trop lentes et celles qui pourraient avoir besoin d’une amélioration. Il vous indiquera alors si vous devrez accroître leur FID, CLS ou LCP pour une meilleure expérience utilisateur.

Comment améliorer les indicateurs « Core Web Vitals » ?

Vous l’aurez compris, vous devrez modifier vos sites et les adapter aux nouveaux critères de Google. Que ce soit sur le FID, le CLS ou le LCP, pensez à revoir entièrement vos pages web, leur contenu et leurs fonctionnalités. Vous répondrez ainsi aux nouveaux critères du moteur de recherche tout en améliorant votre expérience utilisateur.

Actuellement, certaines bonnes pratiques sont déjà applicables pour avoir une meilleure UX (User eXperience). Vous pouvez commencer par réduire le nombre de fenêtres pop-up qui apparaissent sur vos pages. Ces dernières sont considérées comme invasives et perturbent les internautes. Une demande constante de validation des cookies réduira également le score CLS de votre site. Vous devez donc également les limiter. Enfin, concentrez-vous sur la qualité du contenu de vos pages et sur la pertinence de vos mots-clés.

Toutefois, le meilleur moyen pour améliorer vos indicateurs de signaux web essentiels sera de recourir à des outils spécifiques. Pour mesurer correctement vos Core Web Vitals, vous pourrez donc utiliser Google Lighthouse. Cet outil gratuit du numéro un des moteurs de recherches se base sur des critères précis pour mesurer les performances de votre site. En complément de Lighthouse, vous pourrez aussi recourir à GT Metrix. Tout comme PageSpeed, cet outil gratuit en ligne mesure la vitesse de chargement de vos pages pour éviter les sanctions de Google.

Quels outils utiliser pour mesurer les « Core Web Vitals » ?

La Google Search Console est un outil simple et pratique qui vous aidera à mesurer le Core Web Vital. Toutefois, d’autres produits permettront d’atteindre le même objectif. Vous pourrez ainsi recourir à PageSpeed Insights. Très utilisé, cet outil analyse rapidement vos pages et vous fournit un diagnostic détaillé.

Les données réunies sont partagées en 2 onglets : les résultats pour le site web et ceux pour le site mobile. PageSpeed Insights vous propose un score global ainsi qu’un autre plus détaillé sur les performances de vos pages. Pour chaque erreur repérée, il proposera une solution adéquate.

Si vous êtes familier avec Chrome, utilisez Lighthouse, un produit uniquement disponible sur ce navigateur. Pour ce faire, faites un clic droit et appuyez sur le bouton « inspecter ». Cliquez ensuite sur « Lighthouse » pour accéder aux fonctionnalités recherchées dans le menu déroulant. Vous devez ensuite choisir si vous souhaitez analyser le site web ou sa version mobile. L’outil permet également de réaliser un test concernant le référencement naturel et les meilleures pratiques sur Internet.

Pour analyser en profondeur les performances de votre site, vous pouvez recourir à Chrome DevTools. Pour l’utiliser, appuyez sur le clic droit, « Inspecter » puis « Performance ». Les divers éléments à charger ainsi que leur temps de chargement apparaîtront alors à l’écran. Vous repèrerez rapidement les pages problématiques et vous pourrez y remédier.

Qu’est-ce que le CrUX (Chrome UX Report) ?

Une large variété d’outils dédiés à la mesure des Core Web Vitals sont déjà disponibles. Très souvent, le CrUX ou Chrome UX Report est indiqué dans la liste des produits permettant d’accroître l’expérience utilisateur et ainsi de répondre aux nouvelles contraintes de Google. Cependant, le CrUX n’est pas vraiment un outil.

En effet, Chrome UX Report est une base de données publique. Elle centralise toutes les informations relatives à l’utilisation de Google Chrome par les internautes. Elle permet également de relever l’expérience réelle des utilisateurs lors de leur passage sur le moteur de recherche. Le CrUX est activé dès que vous utilisez Chrome pour la première fois. C’est également le cas lorsque vous synchronisez votre compte Google avec votre smartphone. Pour cela, vous devez autoriser le moteur de recherche à accéder à vos données. Ces dernières permettront de mesurer les performances de Chrome et d’améliorer les différentes fonctionnalités qu’il propose.

À chaque instant, le moteur de recherche récupère des informations sur des millions d’internautes. Ces dernières pourront alors être analysées par des outils tels que PageSpeed Insights. Grâce à CrUX, vous pourrez déterminer si votre site est populaire ou pas. Il vous permettra également de répondre positivement aux nouvelles attentes de Google par rapport aux Core Web Vitals et à l’expérience utilisateur.

Quels impacts sur vos positions SEO ?

Depuis sa création en 1998, le moteur de recherche Google a pour vocation de classifier efficacement les sites existants. Pour cela, il se base sur la pertinence des contenus et sur l’accessibilité des pages. Le but final de Google pour 2021 est de faciliter l’accès des internautes aux informations demandées et à améliorer l’UX ou l’expérience utilisateur.

À partir de mi-juin 2021, les Core Web Vitals seront intégrés peu à peu dans l’algorithme de recherche de Google. Dès l’annonce de cette update, les professionnels en charge du référencement et des contenus, notamment le SEO, devront se préparer à de nouveaux enjeux et revoir leur stratégie. Toutefois, les techniciens du moteur de recherche les ont rassurés sur certains points.

En effet, l’application des Core Web Vitals aura un impact limité sur le classement des sites existants. La pertinence et la qualité du contenu restent la priorité de Google. Cependant, il se concentrera davantage sur l’expérience utilisateur. Ainsi, si plusieurs pages présentent la même qualité et la même pertinence, c’est l’UX qui le départagera. Désormais, l’algorithme du moteur de recherche privilégiera donc les sites qui se chargent rapidement, notamment lors d’une consultation via un mobile.

Les tops stories sur mobile

Google dispose de nombreuses fonctionnalités à connaître. Vous avez sûrement noté la présence de divers articles à la une du moteur de recherche. Ce bloc présent sur Google Actualités est appelé « top stories ». Ces dernières années, les contenus qui y sont référencés sont des URL au format AMP ou Accelerated Mobile Pages.

L’AMP est un format conçu pour la navigation mobile. Il vise à offrir aux mobinautes une nouvelle expérience utilisateur lors de la lecture de divers articles. L’AMP se présente sous forme d’un affichage vertical où images, textes et vidéos se succèdent. Les navigateurs sur mobile découvriront ainsi une autre manière de visiter leurs sites préférés.

L’une des spécificités de l’AMP est également de permettre un chargement plus rapide des pages lors de la consultation mobile. Avec l’update de 2021 lié aux Core Web Vitals, Google souhaite donc prioriser ce format spécifique. Désormais, pour obtenir un meilleur ranking sur le moteur de recherche, vous devrez donc présenter un temps de chargement plus rapide sur mobile comme sur ordinateur. Vous devez donc réaliser un check de vos pages pour améliorer ce point afin de rester dans le top stories du moteur de recherche le plus utilisé dans le monde.